Éveil

La ville était silencieuse à cette heure. Les derniers bars avaient fermé et les étudiants étaient, tant bien que mal, rentrés chez eux. Le ciel laissait apparaître quelques étoiles tandis que la lune se cachait sous l’horizon. Une légère brise emportait quelques rares nuages qui reflétaient la lueur orangée des lampadaires. Au sol, elle parcourait les ruelles, balayant les flyers qui remplaçaient les feuilles d’automne comme le béton avait remplacé la terre battue. Lire la suite